Rebondissement dans le dossier d’armes et de munitions saisies à Port-de-Paix

0
518

PRès d’un mois après la sortie du rapport d’enquête du Bureau des Affaires Financières et Economiques (BAFE) sur la saisie de la cargaison d’armes et de munitions à Port-de-Paix, le Juge Paul Blanc qui a administré les constats légaux crie au scandale.

Intervenant ce samedi 19 Août 2022 sur la station de radio Idéal FM, émettant depuis la métropole du département du Nord-Ouest, le Juge de paix près du tribunal de première instance de Port-de-Paix dénonce un vaste complot au plus haut niveau de l’État visant à persécuter toutes personnes ayant facilité la saisie de la cargaison de munitions et d’armes.

Après 31 ans dans le système, il affirme qu’il est obligé de prendre un recul suite à des persécutions dont il fait l’objet venant du haut niveau de l’Etat.

Selon le Magistrat, l’actuel Directeur de la Police du Nord’Ouest, Jean Bruce Myrtil met à genou le système judiciaire dans le département. Il confirme que le 10 août dernier, une patrouille de la Police a fait irruption dans son bureau lui demandant de rejoindre le Directeur de la Police départementale.

Craignant le pire, le Juge a indiqué qu’il était obligé de laisser le pays. Pour le Juge Paul Blanc, il est clair qu’il y a quelque chose qui se cache derrière le dossier des munitions découvertes à Port-de-Paix. Le juge se demande pourquoi même l’Armateur Jonas Georges qui a découvert les munitions se trouve maintenant en difficulté.