Un officiel soupçonné de trafic de munitions

0
134

 

Un nouveau scandale de trafic d’armes permet de fixer les projeteurs sur le contrôle de la frontière haitiano Dominicaine. Hier mardi 8 octobre 2022 l’épouse du vice délégué de Belladères a été appréhendée avec en sa possession plus de 22 000 cartouches d’armes de guerre.

L’officiel, qui pourtant réside depuis plusieurs mois à Elias Pinas, en République Dominicaine, nie toute implication dans le trafic d’armes et de munitions. Il explique que les armes étaient destinés à l’ex conjoint de sa femme.

Une affaire rocambolesque puisque l’épouse assure qu’elle avait transporté les boîtes dans son véhicule sans savoir qu’il s’agissait de munitions.

Les cartouches avsient été découvertes par les militaires dominicains. Il n’existe aucun véritable poste de contrôle du côté haïtien.

Le point de passage entre Elias Pinas et Belladetrs est utilisé par les trafiquants d’armes et les voleurs de véhicules.
Les forces de l’ordre dominicaines réalisent fréquemment des saisies de véhicules volés dans la capitale haïtienne.

Une importante quantité d’armes sont en circulation dans la zone de Belladères où des adolescents circulent librement avec leurs armes à feu.

Les autorités haitiennes avaient constitué une unité spécialisée pour cette zone frontalière, Polifront. Toutefois la crise du peyi lok a provoqué un dysfonctionnement des diverses entités de l’État haïtien.

LLM / radio Métropole Haïti