En Avant encourage un «sommet politique» entre les acteurs afin de sortir le pays de ce marasme

0
655

En présence de quelques membres et des dizaines de journalistes, le parti En Avant, pour la nouvelle année, a fait sa rentrée politique ce jeudi 12 janvier 2023, date marquant le treizième anniversaire du passage du tremblement de terre. À cette occasion, son coordonnateur national l’ancien député Jerry Tardieu, a fixé sa position sur la crise sociopolitique qui bouleverse le pays tout en plaçant quelques mots sur le séisme dévastateur du 12 janvier. L’ex parlementaire estime que la formule “pase siyen” que font les acteurs des différents accords paraît insuffisante pour trouver une solution à la crise et encourage un sommet politique axé sur 4 grands thèmes: la question de gouvernance, sécuritaire, électorale et constitutionnelle.

En effet, Jerry Tardieu n’a pas de problème avec les différents acteurs qui ont entamé des démarches à travers la signature de plusieurs accords. Toutefois, l’ancien élu de la commune de Pétion-ville estime que la formule “Pase siyen” que font les acteurs est loin des solutions espérées par la population.
En ce sens, le dirigeant politique prône un sommet politique entre les signataires du 21 décembre et les forces nationales qui n’ont pas signé. Ce sommet, selon Monsieur Tardieu, est un moyen de lancer un vrai dialogue national et de discuter sur les problèmes du pays.

“Le temps de <<pase siyen>> doit cesser. Aujourd’hui, c’est le dialogue qui doit être au centre des débats. À travers ce dialogue national baptisé <<Sommet Politique>>, nous allons l’organiser sur quatre thèmes importants (…) En Avant n’est pas un parti à vocation de dénonciation seulement mais nous sommes aussi une force politique de proposition, d’action”, a-t-il déclaré.

À travers ce sommet politique, la question de la gouvernance devrait être un sujet de débat. D’après Jerry Tardieu, le nouveau gouvernement devrait être formé de personnalités crédibles.
Toutefois, le responsable d’En Avant croit qu’il doit y avoir un vrai débat autour de la formation d’un gouvernement bicéphale, monocéphalisme et d’un haut conseil de Transition.

Depuis des années, le pays est sous l’emprise des gangs qui font la loi dans les quartiers populaires. Plusieurs zones de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince sont contrôlées par les malfrats. Face à une telle situation, En Avant croit qu’il est important pour les participants de discuter de cette question lors de ce sommet politique.

Jerry Tardieu a aussi mentionné les questions électorales et constitutionnelles qui devraient être abordées entre les acteurs lors de ce sommet politique qu’il encourage les acteurs à organiser.

Rappelons que lors de ce point de presse, Jerry Tardieu bien avant d’annoncer ce sommet politique a dressé un tableau sombre de la situation socio politique d’Haïti. Le coordonnateur national a constaté la faillite de l’Etat, l’impuissance de la PNH face aux gangs armés et la misère de la masse. C’est la raison pour laquelle il encourage un vrai dialogue national à travers ce sommet politique.

Jerry Tardieu a aussi insisté sur l’obligation de réparer Haïti après 13 années du passage du tremblement de terre et de mieux préparer les citoyens pour qu’ils puissent faire face aux catastrophes naturelles.