Le SPNH ne transigera pas sur la carte de débit de 50 000 gourdes

0
98

Des cartes de débit d’un montant de 25 000 gourdes pour les agents et de 15 000 gourdes pour le personnel administratif, cette revendication est demeurée inchangée depuis la création du Syndicat de la PNH à la fin 2019 fait valoir son porte parole Abelson Gros Nègre.
Intervenant lundi soir pendant le grand journal de Radio Métropole, il s’est montré ferme sur cette question et a annoncé une marche dans les jours prochains pour exprimer cette revendication. Toutefois il n’a pas écarté la possibilité d’un dialogue :
« Aujourd’hui nous attendons que le gouvernement et la direction générale de la PNH entrent en contact avec nous. Léon Charles a le devoir de le faire. »
Abelson Gros Nègre s’est montré particulière critique à l’égard de ce dernier, le qualifiant de directeur général de facto, nommé en dehors de la loi :
« Il s’agit d’un ancien militaire dont nous ignorons la vraie mission. Toutefois il est clair que les policiers s’allieront avec la population pour mettre hors d’état de nuire quiconque tenterait de détruire la PNH. » a-t-il martelé.
Concernant d’éventuels liens entre la structure syndicale et le groupe de policiers protestataires « Fantom 509 », Abelson Gronègre s’est montré évasif. Il a simplement rappelé que ces protestataires armés qui ont multiplié les actions armées dans la capitale ces derniers mois, étaient des agents victimes de décisions des gouvernements passés, qui ont accompli des missions dangereuses sans protection et presque sans armes, sans que personne ne se soucie des risques qu’ils prenaient.  
Les autorités doivent cesser de financer les bandits et donner des salaires décents aux policiers a conclu l’ancien agent 2, Abelson Gros Nègre, révoqué de l’institution depuis septembre 2020. 

AL / radio Métropole Haïti

Laisser une reponse

Please enter your comment!
Please enter your name here